Historique

HISTOIRE DE DAMELEVIERES

Tous les historiens (Dom Calmet, Lepage, Digot, .) s’accordent pour signaler que le nom de DAMELEVIERES vient de Dame-Libaire (Ste Libaire) première martyre de Lorraine en 361 à Grand (Vosges).
Ses parents, de descendance royale (d’après l’histoire de Ste Libaire), auraient possédé (non vérifié) des terres sur le territoire de Damelevières.
On peut croire aussi qu’un seigneur local ayant peut-être bénéficié des « miracles de Ste Libaire » ait donné son nom à notre commune naissante au pays des « Luci »: (Lorrains) lui procurant aussi quelque relique de la Sainte vers le Vème siècle.

Le plus vieil écrit faisant mention de notre lieu, le signale du vocable latin de cette époque: Domnum-Libarium; puis ce nom passa à Domna-Libaria plus facile à prononcer.
 En 1150, on signale un seigneur: Otho de Damaliveria (le b de Libaire s’est transformé en v, et le restera définitivement bien qu’en 1157 on cite « l’alodium de DOMPNA-LIBARIA » (alleu de Damelevières).
Un alleu était une propriété héréditaire.

En 1176, un acte de Gobert de Blainville, limite une propriété au territoire de Domalivera.

On retrouve en 1458 L’écuyer Didier de DAMELIVIERES fondateur d’une chapelle selon son histoire.

Dom Calmet (histoire de Lorraine en 1735) cite pour la première fois DAME-LEVIERE qui s’attache définitivement au XXème siècle: Damelevières.

A noter de nos jours, l’anachronisme du nom VILLE-VIERES, donné à un sympathique quartier de nos deux villes: Blainville et Damelevières. Car si le tronçonnage mathématique de nos villes, dans leurs lettres, a donné celui du quartier, après assemblage, sa signification n’a pas de sens: en réalité la moitié de Damelevières est LEVIERES: LIBAIRE, comme le montrent les sources des historiens.

Jacques S.
(d’après archives personnelles)

Pour en savoir plus :
Le livre d'André Claudel "Campagne en lorraine du chemin rural au chemin de fer"
(disponible en Mairie)