Le Nancéien Hugo Beurey rame vers les Jeux Olympiques de Tokyo encouragé par les élèves de CM2 !

Grâce au partenariat entre le CDOS (Comité Départementale Olympique et Sportif de Meurthe-et-Moselle), l’école et la Commune de Damelevières, la classe de CM2 de l’école primaire Victor Hugo ont pu rencontre ce mardi en visio conférence l’athlète d’aviron Hugo Beurey.

Cette année 2020/2021 est l’année de l’Olympisme à l’école pour soutenir l’organisation des Jeux Olympiques en 2024 à Paris et la classe de CM2 de Mr Dirringer a été proposée et retenue pour être “classe Olympique” en lien avec le Comité Départementale Olympique et Sportif de Meurthe-et-Moselle.

Il était prévu que Hugo Beurey vienne dans la classe pour rencontrer les élèves, mais au vue du contexte sanitaire actuel cette rencontre ne pu se faire qu’à distance.
Pendant un peu plus d’une heure, les élèves ont pu échanger via écrans interposés avec le jeune athlète du Pôle France de Nancy.
A vingt-deux ans, ce jeune sportif émérite partage sa vie entre ses études et la pratique intense de l’aviron. Depuis sa première médaille en championnat de France à l’âge de treize ans, il accumule les trophées et les titres à son palmarès vers son objectif ultime: la sélection aux JO en bateau court.
Les dix-huit élèves avec leur maître s’étaient préparés à cette rencontre importante en listant un ensemble de questions qui leur tenaient à coeur. Ils ont pu chacun leur tour échanger oralement avec Hugo.
Les interrogations des uns et des autres ont rythmés la rencontre “Est-ce que c’est dur pour arriver à ce niveau?” , “As-tu le trac avant d’aller aux JO?”, “Avez-vous un régime alimentaire particulier?”, tant de questions pour encore mieux connaître la vie d’un sportif de haut niveau ou encore le niveau d’exigence que requiert cette discipline mais surtout l’état d’esprit d’un champion qui travaille chaque jour pour tendre à son objectif des JO.

Hugo par son aisance et accessibilité a su mettre à l’aise la classe et une multitudes de questions se sont succédées laissant libre court à la parole. Du haut de leurs 10/11 ans et préoccupations générationnels, Hugo a dû répondre à de nouvelles questions comme “Gagnes-tu beaucoup d’argent?”, “Quelle musique écoutes-tu?”, “As-tu beaucoup d’abonnés sur Instagram?” Une légèreté très appréciable pour notre athlète souvent sous pression.

Hugo, la tête sur les épaules, a partagé sa passion mais aussi ses valeurs aux jeunes élèves. En effet, il a su transmettre qu’il est important d’avoir des objectifs dans la vie et avoir un certain niveau d’exigence pour les atteindre et cela dans tout ce que l’on entreprend. La réussite demande du sérieux, de la rigueur et du travail chaque jour.
Hugo est un rameur qui a parcouru 7500 km en une année à la force de ses bras, voyagé dans de nombreux pays, ne doit pas dépasser 70 kg car il est en catégorie poids léger, a un niveau d’exigence pour performer, rythme sa vie entre étude et entraînements/compétitions mais SE FAIRE PLAISIR est sa plus jolie philosophie.
Ce fut une rencontre riche avec beaucoup de sagesse et de simplicité qui fut apprécié de tous.

Les élèves le suivront certainement sur Instagram à la conquête d’une médaille au JO